toggle
ICON
Haut de page
Taille du texte
Ajouter au favoris
Imprimer
Envoyer à un ami
Partager

Université de Caen-Normandie

Caen

L’université de Caen dont le nom complet actuel est université de Caen Normandie (Unicaen) est la deuxième université de Normandie, avec l’université de Rouen. Elle regroupe des unités de formation et de recherche, des instituts et des écoles supérieures. Elle fait partie de la communauté d'universités et établissements Normandie université.

L’université de Normandie a été fondée à Caen en 1432 par Jean de Lancastre, régent du royaume de France. L'établissement doit permettre de former les futures élites anglaises, puisque la ville de Caen a été prise par le roi Henri V d’Angleterre en 1417. Les statuts de l'université sont octroyés par Henri VI en 1439 et c’est alors la troisième université anglaise après Oxford et Cambridge; en revanche, Caen n'est que la treizième université du territoire français. Après avoir repris la ville, Charles VII, roi de France, reconnait l'université de Caen en1450, qui devient au fil des siècles l'une des plus importantes du royaume. Au cours de la révolution française, la faculté est fermée comme l’ensemble des universités françaises et sera rétablie par Napoléon Ier au sein de l'université de France en 1806; mais l’université de Caen en tant que corps constitué n'existe plus. Il faut attendre 1896 pour que l’université de Caen soit recréée quand les corps de facultés deviennent des universités. Du fait du développement du nombre des étudiants, le palais des facultés est considérablement agrandi à la fin du XIXe siècle, puis au début du XXe siècle.

L’université a été détruite en 1944 pendant la guerre, puis reconstruite selon les plans de l’architecte Henry Bernard, sous la maîtrise d’ouvrage du recteur Pierre Daure. L’organisation de l’université de Caen est entièrement repensée et conduit à la réalisation, pour la première fois en France, de la formule du campus universitaire: la totalité des équipements (enseignement, recherche, vie étudiante) est regroupée sur un vaste terrain de plus de 30 hectares à la périphérie de la ville. Ce premier campus a été inauguré en 1957; il témoigne des techniques de la reconstruction de l’après-guerre et d’une vision novatrice liée à l’organisation de l’espace et de l’implantation de la vie universitaire dans la ville. Plusieurs bâtiments et œuvres artistiques de ce campus situé à proximité du château de Caen sont aujourd’hui classés aux monuments historiques.

L’université de Caen, comme beaucoup de ses équivalentes, a connu une très forte croissance depuis l’inauguration de ses nouveaux locaux en juin 1957. Elle est passée de 4000 étudiants à environ 25000 en 2005. L’université a ses principales implantations à Caen, sur cinq campus différents, qui concernent les sciences de l’homme et du vivant et de la terre, les sciences et technologies, les techniques de l’information et de la communication, l’économie-gestion et la santé (CHRU). L'université possède de nombreuses unités de recherche, dont la plupart sont mixtes avec le CNRS, l'Inserm, l'INRA ou le CEA.

Quelques contributions de l'Inserm sur le site

Système nerveux central, Neuropsychologie, Mémoire

Jean-Claude Baron a dirigé l’unité Inserm  320 "Physiopathologie et pharmacologie du système nerveux central et tomographie par émission de positons" de 1989 à 2001.

Francis Eustache a dirigé le laboratoire "Neuropsychologie cognitive et neuro-anatomie fonctionnelle de la mémoire humaine" (équipe mixte EMI Inserm 218 / université de Caen Normandie, 2002-2007, devenue l’unité Inserm 923, 2008-2011), puis le laboratoire "Neuropsychologie cognitive et neuro-anatomie fonctionnelle de la mémoire humaine" (Inserm 1077/ EPHE/ université de Caen Normandie) depuis 2012. Ce neuropsychologue s’intéresse aux relations entre le cerveau et le comportement, notamment la mémoire et les maladies de la mémoire.

Denis Vivien dirige une équipe Inserm-Avenir depuis 2005, qui l’a conduit a créé l’unité "Sérine protéases et physiopathologie de l’unité neurovasculaire" (unité Inserm U919 / université de Caen) en 2008. Ses recherches se focalisent sur le rôle des sérine protéases dans le contrôle des fonctions et dysfonctions du système nerveux central.

Pierre Denise dirige l’unité "Mobilité, attention, orientation et chronobiologie" (Inserm 1075-université de Caen) depuis 2012. Son unité étudie les processus cognitifs intervenant dans les mobilités, ainsi que leurs facteurs de variation temporelle. Ces recherches visent également à développer des techniques et des outils (matériels et logiciels) adaptés à ce projet scientifique, notamment en simulation de conduite, oculométrie, vestibulométrie et chronobiologie.

Cancer

Guy Launoy dirige l’unité "Cancers et prévention" depuis 2012 (unité Inserm 1086-université de Caen Normandie). Il cherche à comprendre les mécanismes qui conduisent à la formation des inégalités sociales dans la prévention, le dépistage et le traitement des cancers. Ces analyses statistique et épidémiologiques, basées sur des informations à la fois médicales et socio-économiques, concernent notamment les cancers du sein et colorectaux.

Laurent Poulain dirige l’unité "Biologie et thérapies innovantes des cancers localement agressifs" (unité Inserm 1199/ université de Caen Normandie) depuis 2015. Le projet de l’unité vise l’innovation thérapeutique pour la prise en charge des cancers de l’ovaire. Il s’agit de définir les facteurs prédictifs de la réponse à la chimiothérapie et de viser la validation préclinique d’outils thérapeutiques adaptés.

Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes