toggle
ICON
Haut de page
Taille du texte
Ajouter au favoris
Imprimer
Envoyer à un ami
Partager

Université d’Evry-Val-d’Essone

Evry

Université d'Evry - Bâtiment Maupertuis © Service audiovisuel/Université d'Evry

Université d'Evry - Bâtiment Maupertuis

L’université d'Évry-Val d'Essonne est située dans le département de l'Essonne et la région Île-de-France. Elle est une des quatre universités nouvelles créées en 1991, dans le cadre du développement de l’enseignement supérieur dans la région Île-de-France et de la déconcentration des universités parisiennes.

En janvier 2007, l'établissement décide de participer au Pôle de recherche et d’enseignement supérieur UniverSud Paris. L'université compte cinq unités de formation et de recherche dont droit et science politique, langues, arts et musique, sciences fondamentales et appliquées, sciences sociales de gestion, sciences et technologies et des instituts universitaires de technologies. En 2011, elle a accueilli environ 10 000 étudiants. L'université est membre du Pôle scientifique Évry Val-de-Seine (PSEVS) et de plusieurs pôles de compétitivité nationaux et mondiaux tels qu’ASTech, Medicen santé, System@tic, Finance Innovation et Cap Digital. Elle développe aussi de nombreux partenariats dans le cadre des domaines d’intérêt majeur de la région Île-de-France.

Son pôle de recherche s'articule autour de la génomique, des sciences et l'ingénierie, et des sciences de la société. En lien étroit avec le groupement d’intérêt public Génopole® dont elle est membre fondateur, l’université est reconnue pour ses activités de recherche orientées vers la génomique/post génomique et ses applications à la santé et à l’environnement.

Contributions de l’Inserm à la recherche sur le site 

Nanotechnologies

Patrick Curmi dirige l’unité de recherche mixte Inserm 829/université d'Evry) "Structure et activité des biomolécules normales et pathologiques" de 2008 à 2014. Ses travaux concernent l'étude de la structure et de l'activité des protéines formant les microtubules du cytosquelette et le développement de nanotechnologies pour la fabrication de nanoparticules fluorescentes de diamant (nanodiamants), comme marqueurs permanents de biomolécules.
David Pastré, d’abord chercheur dans l’unité 829 de Patrick Curmi a succédé à celui-ci en 2015, le numéro de l’unité devenant  1204, avec le même intitulé  "Structure et activité des biomolécules normales et pathologiques".

Sciences de l'entrainement physique

Véronique Billat dirige l’unité de recherche mixte Inserm 902/université d'Evry  "Biologie intégrative des adaptations à l'exercice" depuis 2008. Ses travaux concernent la science de l'entrainement. Elle développe notamment avec des PME des outils de nouvelles technologies pour mesurer les données physiologiques de sportifs.

Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes