toggle
ICON
Haut de page
Taille du texte
Ajouter au favoris
Imprimer
Envoyer à un ami
Partager

Sièges de l’Inserm

Paris

Siège de l'Inserm - © Inserm, D. Collot

Siège de l'Inserm

La loi du 30 novembre 1941 installe l’Institut national d’hygiène (INH), établissement public doté d’une double mission : effectuer des études dans le champ de la santé publique et coordonner les enquêtes sanitaires à mener dans le pays.

Celui-ci s’installe en 1942 dans des locaux libérés par la Direction de la pharmacie, 45, rue Cardinet, dans le XVIIème arrondissement à Paris, locaux partagés avec des services de la pharmacie du sous-secrétariat d’Etat à la Santé. L'institut emploie alors une trentaine de médecins boursiers : deux tiers d'universitaires et un tiers de cliniciens hospitaliers dont certains engagés dans des recherches thérapeutiques. L'INH est divisé en quatre départements de recherche : nutrition, maladies sociales, hygiène et épidémiologie.

 

Siège Rue Léon Bonnat © Inserm, M. Depardieu

Siège Rue Léon Bonnat

Plans de l’INH rue Léon-Bonnat

 

Les moyens de l’INH
Le budget initial de l’INH est de 15 MF en 1942, porté à 21 MF en 1944 et à 50 MF en 1947. En 1964, il atteindra 54 millions de nouveaux francs (soit 5,5 milliards de centimes), à la suite d’une hausse spectaculaire des moyens de la recherche médicale, amorcée à partir de 1958.
Quant aux personnels rémunérés par l’INH, une centaine en 1944, il atteindra le nombre de 200 en 1958 et de 700 en 1963, à la veille de la création de l’Inserm.


Au début des années 1960, il existe un ensemble de circonstances favorables à la modernisation de l'INH, s’inscrivant dans le cadre général des modifications apportées à l'appareil de la recherche publique. Le 18 juillet 1964, l’Institut national d’hygiène (INH) est transformé en Institut national de la santé et de la recherche médical (Inserm), toujours localisé rue Léon-Bonnat.

Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes