toggle
ICON
Haut de page
Taille du texte
Ajouter au favoris
Imprimer
Envoyer à un ami
Partager

Roger Marthan

Médecin, réanimateur, physiologiste respiratoire, né le 13 juin 1957

Présentation Biographie Publications et ouvrages

Les travaux de Roger Marthan concernent la physiopathologie respiratoire. Il a notamment étudié le rôle de la cellule musculaire lisse dans la réactivité, la réponse inflammatoire et le remodelage bronchique et vasculaire pulmonaire.

 

Roger Marthan, dès le début de son internat en réanimation médicale, s’est intéressé à la recherche en physiopathologie respiratoire. Depuis sa thèse de médecine sur les anomalies des échanges gazeux dans la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) sévère, il a poursuivi une thématique de recherche sur la pathologie obstructive bronchique (asthme et BPCO) et ses conséquences vasculaires pulmonaires, analysées désormais sous l’angle de la fonction du muscle lisse pulmonaire.

 

Ses travaux ont principalement concerné la signalisation du muscle lissebronchique et vasculairepulmonaire humain, en tirant parti des techniques d’électrophysiologie et d’imagerie calcique. Avec son équipe, Roger Marthan a décrit une caractéristique originale de la signalisation calcique de ces cellules, la présence d’oscillations calciques responsables d’un codage en modulation d’amplitude et de fréquence de la contraction bronchique et vasculaire pulmonaire. Afin d’évaluer les effets des facteurs environnementaux sur la réactivité bronchique et vasculaire, il a également analysé les effets de différents polluants atmosphériques sur les muscles lisses pulmonaires et a mis en évidence des modifications de signalisation calcique et, en particulier, d’oscillations calciques.

Compte tenu du rôle majeur des immunoglobines E et des mastocytes dans l’asthme, son équipe a étudié les interactions mastocytes-cellules musculaires lisses bronchiques humaines aux échelons cellulaire et moléculaire. Elle a mis en évidence une boucle d’auto-activation entre ces deux types cellulaires, qui contribue à plusieurs des caractéristiques de la maladie asthmatique : broncho-constriction, inflammation, infiltration et prolifération musculaire. Ces travaux ont contribué à repositionner la cellule musculaire lisse, non seulement comme effectrice de la réactivité bronchique, mais également comme actrice de la réaction inflammatoire. De même, la prolifération accrue de la cellule musculaire lisse bronchique en rapport avec les anomalies de la signalisation calcique joue un rôle majeur dans le remodelage bronchique qui accompagne l’asthme sévère.

Une approche analogue a été développée pour analyser les interactions cellules endothéliales-cellules musculaires lisses vasculaires pulmonaires à l’échelon cellulaire et moléculaire, mettant là aussi en évidence le rôle-clé de la signalisation de la cellule musculaire lisse vasculaire dans la physiopathologie de l’hypertension artérielle pulmonaire.

Roger Marthan est actuellement directeur du centre de recherche cardio-thoracique à Bordeaux (unité Inserm 1045/université de Bordeaux). Ce centre développe une recherche physiopathologique et translationnelle centrée sur les grands domaines de la pathologie cardio-thoracique : l’asthme et la broncho-pneumopathie chronique obstructive, l’hypertension artérielle pulmonaire, les troubles du rythme cardiaque et le remodelage vasculaire.

Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes