toggle
ICON
Haut de page
Taille du texte
Ajouter au favoris
Imprimer
Envoyer à un ami
Partager

Pierre Louisot

Médecin et biochimiste, né le 9 septembre 1933

Présentation Biographie Entretiens et documents Publications et ouvrages

L’unité de recherche de l’Inserm, dirigée pendant vingt-cinq ans par Pierre Louisot s’est inscrite dans une double perspective, cognitive et appliquée, d’un des mécanismes les plus importants de la maturation des protéines dans les cellules : la glycosylation.

Il s'agit d'un mécanisme faisant suite à la traduction des acides ribonucléiques messagers (ARNm) en protéines, qui ajoute des sucres. Depuis sa création, cette unité a consacré ses travaux à la connaissance des mécanismes enzymatiques de la glycosylation, à la localisation subcellulaire de ses différentes étapes et, plus généralement, aux relations structures-fonctions. Sur la base des résultats obtenus, Pierre Louisot et ses collaborateurs se sont engagés plus directement dans l’étude des régulations de ce mécanisme et de leurs aspects physiologiques et pathologiques.

Cinq grands axes de recherche constituent l’essentiel de ses travaux.

Le premier concerne la glycosylation mitochondriale, une découverte de l’unité de recherche, qui permet de caractériser un mécanisme post-traductionnel dans un organite cellulaire autonome dont les implications sont multiples. Pierre Louisot et ses collaborateurs mènent un vaste éventail de recherches sur les interactions métaboliques entre les feuillets membranaires.

Le second axe de porte sur la glycosylation dans le tissu nerveux. Après des étudesmenées au niveau du tissu cérébral dans son ensemble, l’équipe de Pierre Louisot utilise des modèles cellulaires en culture, accédant ainsi à une enzymologie plus fine.

Le troisième thème répond à un objectif général de nutrition moderne et s’inscrit dans l’optique des régulations nutritionnelles et de l’adaptation du métabolisme enzymatique. Ainsi Pierre Louisot et ses collaborateurs ont étudié les glycosylations en relation avec la nutrition au niveau pancréatique et intestinal.

Le quatrième axe concerne la pathologie des glycoconjugués et, plus généralement, les neurolipidoses, tant sous l’angle purement cognitif que dans l’application au diagnostic prénatal. Dans ce contexte, l’orientation des recherches de Pierre Louisot et de ses collaborateurs vers l’enzymologie cérébrale sur enzymes isolées est particulièrement importante.

Le dernier thème de recherche concerne la glycosylation dans les parois artérielles et l’hémocompatibilité des matériaux. Pierre Louisot conduit ses travaux en étroite collaboration avec une unité de chirurgie expérimentale.

Au cours de ces vingt dernières années, l’importance accordée aux modifications post-traductionnelles, en général, et à la glycosylation, en particulier, n’a fait que croître. Cela est parfaitement justifié, dans la mesure où les glycoconjugués sont impliqués aussi bien dans l’athérome que dans la pathologie respiratoire, dans les reconnaissances intercellulaires, dans la coagulation, et dans le développement des organismes comme dans leur reproduction. Les méthodes d’études, principalement métaboliques, sont difficiles, longues et coûteuses. Pierre Louisot a maintenu son ambition cognitive, comme son souci d’applications médicales, dans ce vaste domaine où les curiosités métaboliques ne cessent d’apparaître pour simplifier, ou compliquer, la vie cellulaire.

Pierre Louisot est également l'auteur de nombreux livres de biochimie destiné aux étudiants en sciences de la vie et en médecine.

Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes