toggle
ICON
Haut de page
Taille du texte
Ajouter au favoris
Imprimer
Envoyer à un ami
Partager

Patrick Curmi

Médecin, chercheur en biologie structurale et nanotechnologies, né le 16 février 1959

Présentation Biographie Entretiens et documents Publications et ouvrages

Patrick Curmi est un spécialiste de l'étude de la structure et de l'activité des protéines, notamment celles formant les microtubules du cytosquelette, et dudéveloppement de nanotechnologies pour l'étude de systèmes biologiques.

Après un doctorat en médecine, il s’oriente, au milieu des années 1980, vers la recherche fondamentale. Durant sa thèse de science, il travaille avec Alain Tedgui sur les processus biochimiques et biophysiques contribuant au développement des maladies cardiovasculaires. Il souligne l’importance des récepteurs aux Low density lipoproteins (LDL) impliqués dans le métabolisme des lipides au sein des parois vasculaires. Il montre que ces récepteurs participent au transport et à la dégradation de ces lipoprotéines, dont l’accumulation est un élément important de la formation des plaques d’athérosclérose.

Il explore ensuite de nouvelles implications de la protéine stathmine dans la dynamique de polymérisation des microtubules. En s’appuyant sur des approches de biologie moléculaire et de protéomique ciblant la famille de la stathmine, il met au point les conditions expérimentales qui permettront de découvrir, en 2000, la structure d’un complexe stathmine-tubuline. Il s’agit de la première structure atomique de la tubuline, une protéine majeure du cytosquelette, indispensable à de nombreux processus cellulairesCe travail a été réalisé au sein de l’unité 440 dirigée par André Sobel et en collaboration avec une équipe du CNRS. Cette structure confirmera de façon formelle, le mécanisme de séquestration de la tubuline non polymérisée par la stathmine, mécanisme qu’il avait prédit avec ses collaborateurs quelques années plus tôt, à partir de résultats de biochimie. Ces résultats ont ouvert de nouvelles voies diagnostiques et/ou thérapeutiques, notamment dans le domaine du cancer du sein ou de dysfonctionnements neuronaux.

Convaincu de l’importance de la pluridisciplinarité dans la recherche en biologie et en médecine, Patrick Curmi coordonne, au milieu des années 2000, un réseau européen de spécialistes des matériaux, de photo-physiciens, de chimistes et de biologistes, en vue de fabriquer des nanoparticules fluorescentes de diamant comme marqueurs permanents de biomolécules, pour développer des applications innovantes en biologie quantitative. Ces recherches, à la frontière des nanosciences et de la biologie, ont également un intérêt dans le domaine des matériaux (marquage et photoconversion pour l’énergie photo-électrique). Les travaux sur la fabrication les applications de nanoparticules fluorescentes de diamant sont en cours de valorisation au sein de la société DiamLite, qui a reçu le soutien d’Oséo en2012 et 2013.

Patrick Curmi est, depuis 2015, le président de l'université d’Evry-Val-d'Essonne. Il poursuit sa direction de recherches au sein du laboratoire "Structure et activité des biomolécules normales et pathologiques",  au sein de l’unité mixte Inserm, dirigée par David Pastré.

Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes