toggle
ICON
Haut de page
Taille du texte
Ajouter au favoris
Imprimer
Envoyer à un ami
Partager

Louis Dubertret

Médecin dermatologiste, né le 18 juin 1943

Présentation Biographie Publications et ouvrages

Élève du professeur Fred Siguier, l’un des grands maîtres de la médecine interne française, Louis Dubertret découvre la dermatologie avec René Touraine en 1973. Ce dernier lui confie, en 1976, une consultation spécialisée dans l’étude et le traitement des maladies inflammatoires chroniques de la peau, notamment du psoriasis, et la responsabilité de développer un laboratoire de recherche clinique.

Louis Dubertret et ses collaborateurs vont alors travailler sur plusieurs domaines de recherche. Ils mettent au point de nouvelles techniques de morphologie fine en biologie cellulaire, notamment avec l’invention de la technique d’immuno-électro-microscopie cutanée. Cette dernière leur permettra de caractériser plus précisément certaines maladies comme la pemphigoïde bulleuse ou le psoriasis.

Louis Dubertret élabore des méthodes d’étude de l’inflammation cutanée in vivo par la technique des bulles de succion et des chambres cutanées. Cette technique permet d’étudier in vivo les fonctions des polynucléaires neutrophiles dans le psoriasis et la succession des événements moléculaires et cellulaires impliqués dans une réaction allergique de type 1 sur la peau humaine.

A la fin des années 1970, il s’est également illustré dans le champ de la photobiologie, grâce à la coordination - à travers une recherche coopérative sur programme du CNRS et un programme de recherche coordonné de l’Inserm -, de l’activité de huit laboratoires de recherche fondamentale ayant accepté de consacrer une partie de leur activité à une recherche transversale sur lamise en place de nouvelles molécules photo-actives. Ces recherches ont donné lieu à trois brevets, au prix Galien et à 180 publications internationales dont une vingtaine signées par Louis Dubertret.

L’organogenèse (formation des organes) in vitro a été un autre domaine d’excellence de Louis Dubertret et de ses collaborateurs. Ses recherches ont porté sur la reconstruction de la peau humaine, en substituant aux techniques de biologie cellulaire in vitro en monocouche, très éloignées de la physiologie, des modèles ex vivo représentatifs de ce qui se passe chez l’homme. Il leur a ainsi été possible de montrer que la différenciation cellulaire, dans ces modèles d’organogenèse in vitro, était semblable à ce qui se déroule in vivo, d’étudier l’action de différents médicaments, de mettre au point des techniques de pigmentation ex vivo, des modèles de cicatrisation in vivo, et de reconstruire en culture tridimensionnelle quelques-unes des anomalies impliquées dans la physiopathologie du psoriasis. Cette technique a permis, en 1983, les premières greffes mondiales de peau humaine complètement reconstituée (derme et épiderme), sur une dizaine d’enfants souffrant de malformations cutanées géantes.

Louis Dubertret a animé une équipe de pharmacologie clinique et participé à l’évaluation de la plupart des médicaments anti-psoriasiques. Il a également publié de nombreux travaux sur la physiopathologie et la stratégie de traitement de cette affection.
Il a mené une œuvre de pionnier dans la vulgarisation de la biologie cutanée à travers plus de 200 émissions de radio et de télévision et à la mise à disposition gratuite pour tous sur internet de l’ouvrage Thérapeutique dermatologique.

Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes