toggle
ICON
Haut de page
Taille du texte
Ajouter au favoris
Imprimer
Envoyer à un ami
Partager

Jehan-François Desjeux

Médecin pédiatre nutritionniste, né le 5 février 1940

Présentation Biographie Entretiens et documents Publications et ouvrages

Jehan-François Desjeux a consacré sa carrière à l’étude et au traitement de la diarrhée aiguë et de la malnutrition sévère des enfants, les deux causes les plus fréquentes et les plus anciennes de leur mortalité dans le monde.

Interne des hôpitaux de Paris, à la fin des années 1960, il commence, sa formation en pédiatrie dans les hôpitaux de Tunis, de Montréal (où il s’est initié à la gastroentérologie pédiatrique) et de Paris. Dans le même temps, il étudie les fonctions d’absorption de l’épithélium intestinal d’enfants à l’hôpital Hérold. A cette époque, dans le monde, la majorité des enfants qui étaient gravement malades avaient une malnutrition d’origine digestive, c’est-à-dire qu’ils souffraient des conséquences de diarrhées aiguës ou chroniques. Leur mortalité était de l’ordre de 30%. C’est cette expérience qui est à l’origine de son activité de pédiatre-chercheur. Au début des années 1970, pour apprendre les principes généraux du transport de molécules à travers les membranes biologiques, il rejoint le centre de physiologie et de biophysique des membranes de Yale University aux Etats-Unis. De retour en France en 1974, il est recruté comme chef de clinique en pédiatrie et consultant à l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Avec ses collaborateurs, Jehan-François Desjeux a mené ses recherches sur les interactions entre les nutriments et les aliments, pour améliorer la prise en charge nutritionnelle de maladies digestives ou métaboliques ; d’un côté, les nutriments sont absorbés et métabolisés et, d’autre part, ils peuvent avoir une action sur les fonctions digestives et métaboliques. Il a ainsi consacré sa carrière à l’étude de la diarrhée aiguë et de la malnutrition sévère et à leurs traitementspar réhydratation orale et par des aliments prêts à l'emploi, deux traitements parmi les plus utilisés dans le monde depuis.

Les deux principales réalisations de Jehan-François Desjeux et de ses collaborateurs ont été leur participation : • à la découverte et à l’utilisation du traitement par voie orale de la déshydratation provoquée par les diarrhées de l’enfant dans le monde ; • à la découverte d’aliments prêts à l’emploi pour le traitement des enfants sévèrement malnutris. La conception de la réhydratation par voie orale repose sur les principes de la thermodynamique appliquée aux fonctions intestinales ; la simplicité de la solution ainsi mise au point a permis à l’OMS d’en faire la base du traitement mondial des déshydratations et, en une trentaine d’années, de réduire la mortalité de ces enfants de 5 millions par an à environ 1 million. Assez curieusement, cette grande découverte scientifique appliquée aux villages les plus reculés est presque passées inaperçue.

En ce qui concerne le traitement de la malnutrition, la paternité en revient à André Briend, chercheur à l’Orstom dans l’unité 290 dirigée par Jehan-François Desjeux. Le principe de ce nouveau traitement repose sur le fait que, pour sortir un enfant d’un état de malnutrition sévère, il faut le nourrir avec un fort supplément énergétique ; cela ne peut se faire qu’en augmentant la densité énergétique du repas. La solution qui a été trouvée a été de fabriquer une pâte énergétique à employer sans dilution, ni préparation préalable, pâte à base d'arachide et à haute valeur nutritionnelle. L’utilisation de cet aliment thérapeutique dans des conditions d’urgence humanitaire à réduit la mortalité de 30% à moins de 5%.

L’unité de recherche de Jehan-François Desjeux a eu un rayonnement national et international considérable, avec des chercheurs français, européens, nord et sud-américains, africains, asiatiques et australiens.

Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes