toggle
ICON
Haut de page
Taille du texte
Ajouter au favoris
Imprimer
Envoyer à un ami
Partager

Jeanne Etiemble

Jeanne Etiemble, Biologiste, née le 20 septembre 1944

Présentation Biographie Publications et ouvrages

Publié le 15 juin 2019

D’abord chercheuse à l’Inserm en biochimie et génétique, Jeanne Etiemble s’est consacrée, à partir des années 1990, au transfert des connaissances vers la société, notamment à travers les expertises collectives de l’Inserm dont elle a dirigé la réalisation pendant près de 15 ans.

De 1972 jusqu’au début des années 1980, Jeanne Etiemble est chercheuse au sein de l’unité Inserm 160 « Enzymologie des cellules sanguines » dirigée par Pierre Boivin. Elle explore notamment les déficits enzymatiques héréditaires responsables d’anémies hémolytiques et consacre sa thèse de 3e cycle ainsi que sa thèse d’État au déficit en phosphofructokinase érythrocytaire dans l’anémie hémolytique.

En 1983, pour se former en génie génétique, elle rejoint l’unité de recherche Inserm de Pierre Tiollais « Recombinaison, expression génétique et programmations moléculaires » à l’Institut Pasteur de Paris. Ses travaux en biologie moléculaire portent sur l’implication du virus de l’hépatite B dans le cancer du foie. Elle montre le caractère cancérogène des séquences virales intégrées au gène c-myc (après clonage) dans des lignées de souris transgéniques. Ces cobayes qui développent très rapidement un hépato-carcinome constituent un modèle pour comprendre le rôle du virus de l’hépatite B dans le processus de cancérogenèse.

Un tournant vers recherche et société

Après les crises sanitaires des années 1980 et avec la complexité grandissante des avancées scientifiques, Philippe Lazar, directeur général de l’Inserm, souhaite établir un dialogue avec la société, les jeunes et les institutions. Jeanne Etiemble rejoint le département de l’information scientifique et de la communication pendant trois ans. Elle anime les échanges entre les acteurs de la recherche et les secteurs éducatif, culturel et associatif. Elle contribue au programme des clubs Inserm jeunesse, comme aux dossiers documentaires pour les enseignants ou aux expositions à destination du grand public.

À partir de 1993, Jeanne Etiemble pilote l’activité d’expertise collective. Cette mission de transfert et de partage des connaissances scientifiques est lancée par Philippe Lazar pour répondre aux besoins des décideurs et des pouvoirs publics. Les expertises collectives sont destinées à éclairer les décisions en santé publique par l’analyse et la synthèse des connaissances internationales, confiées aux meilleurs experts de différentes disciplines (épidémiologie, clinique, biologie, économie de la santé, sociologie…). Procédure systématisée, codifiée, reconnue des partenaires de l’Inserm, l’expertise collective complète l’activité de recherche par la diffusion des connaissances et participe à la réflexion sur les implications collectives de cette recherche.

Une soixantaine d’expertises publiées

Jeanne Etiemble assure ainsi la coordination scientifique et éditoriale d’une soixantaine d’expertises sur de nombreuses pathologies et handicaps (trouble mentaux, déficits sensoriels, cancer, maladie d’Alzheimer, ostéoporose, obésité, addictions…), sur des aspects santé et environnement (plomb, éthers de glycols, dioxines, bisphénols, pesticides…) et sur la définition de stratégies (vaccinale, thérapeutique, dépistage, prévention…).

Depuis 2010, attachée à l’institut thématique Santé publique de l’Inserm, Jeanne Etiemble poursuit le rapprochement de la recherche et des professionnels de la santé, ainsi que des acteurs de la société civile, en particulier les associations de patients.

Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes