toggle
ICON
Haut de page
Taille du texte
Ajouter au favoris
Imprimer
Envoyer à un ami
Partager

Jean-Pierre Benhamou

Médecin-chercheur en hépatologie (1927- 2008)

Présentation Biographie Entretiens et documents Publications et ouvrages

Tout au long de sa carrière, menant de pair activités de soins et de recherches biologique et clinique, Jean-Pierre Benhamou applique la méthode scientifique à la médecine, notamment à l’hépatologie, discipline alors naissante. Il s’intéresse en particulier à l’hypertension portale, aux hépatites médicamenteuses et à l’insuffisance hépatocellulaire grave, domaines dans lesquels il va apporter, avec ses collaborateurs, de nombreuses et remarquables contributions. 

Parmi ses contributions, Jean-Pierre Benhamou fera la démonstration des risques de l’anastomose porto-cave chirurgicale, largement pratiquée à cette époque, et la possibilité d’un traitement pharmacodynamique par les bêta-bloquants (alors que l’idée d’un traitement médicamenteux n’était absolument pas envisagée), la description de l’hépatotoxicité des métabolites réactifs des médicaments et de plusieurs hépatites médicamenteuses, la description du syndrome d’insuffisance hépatocellulaire grave et l’introduction de la transplantation de foie. Avec ses collaborateurs, il a également permis des progrès importants dans de multiples domaines, telles la sécrétion biliaire, la sécrétion hépatique des protéines, les hépatites alcooliques sévères, les hépatopathies de la grossesse, les hépatites virales, les maladies vasculaires du foie.   

Véritable médecin-chercheur, Jean-Pierre Benhamou pratiquait une recherche dite aujourd’hui translationnelle, depuis le laboratoire jusqu’au lit du malade et réciproquement.

Pédagogue remarquable doué d’un grand charisme, Jean-Pierre Benhamou a formé nombre d’élèves qui, sur ses pas, ont donné ses lettres de noblesse à l’hépatologie française, notamment Serge Erlinger, qui lui a succédé à la direction de l’unité Inserm et Christian Bréchot. Ce dernier s’exprimait ainsi lors d’une interview en 2002 "J’ai fait mon premier stage d’internat en anatomopathologie à l’hôpital Beaujon où j’ai rencontré Jean-Pierre Benhamou. Il était la référence en hépatologie. Cette rencontre a été pour moi décisive et je me suis véritablement lancé dans la recherche."

Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes