toggle
ICON
Haut de page
Taille du texte
Ajouter au favoris
Imprimer
Envoyer à un ami
Partager

Jean-Charles Schwartz

Médecin et pharmacien, pharmacologiste, né en 1936

Présentation Biographie Entretiens et documents Publications et ouvrages

Jean-Charles Schwartz, spécialiste de la pharmacologie des médiateurs chimiques du cerveau, a créé et développé de nouvelles classes de médicaments, principalement en neuropsychiatrie.

Il a étudié les fonctions cérébrales de l'histamine et de la dopamine. Il a établi le rôle neurotransmetteur de l'histamine en décrivant les voies de son métabolisme, en localisant les  neurones qui la synthétisent et en identifiant et localisant les récepteurs responsables de ses actions dans le cerveau. Ses travaux sur le rôle des neurones histaminergiques dans le contrôle de la vigilance ont conduit à la mise au point des antihistaminiques de seconde génération, dépourvus  d'effets sédatifs. Il a découvert le récepteur histaminergique H3, en a mis au point les premiers ligands sélectifs et développé l’un d’entre eux, le pitolisant (Wakix®) comme médicament de la narcolepsie et autres états d’hypersomnie diurne.

Après avoir fait l'hypothèse de l'existence de plusieurs types de récepteurs de la dopamine, Jean-Charles Schwartz a mis en évidence les deux isoformes d'épissage du récepteur D2, puis découvert le récepteur D3. Il a mis au point les premiers ligands sélectifs du récepteur D3 et les a utilisés pour montrer l'effet de ce dernier dans la dépendance aux drogues, et développé l’un d’entre eux pour une application clinique de cet effet.

Dans le domaine des neuropeptides, Jean-Charles Schwartz a créé le concept de "neuropeptidases d'inactivation", en identifiant les enzymes responsables de l'inactivation des enképhalines et de la cholécystokinine. Il a développé les premiers inhibiteurs sélectifs de ces enzymes, utilisés comme outils de recherche puis comme un médicament antisécrétoire largement utilisé en gastroentérologie, le racécadotril (Tiorfan®). Il a mis au point le premier inhibiteur de la vasopeptidase, le fasidotril dans l'hypertension artérielle et l'insuffisance cardiaque. Il a également découvert plusieurs sous-types de récepteurs de la sérotonine et établi le rôle neurotransmetteur de l'anandamide, ligand endogène des récepteurs du cannabis, et identifié son enzyme de dégradation, ce qui pourrait avoir des applications thérapeutiques.

Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes