toggle
ICON
Haut de page
Taille du texte
Ajouter au favoris
Imprimer
Envoyer à un ami
Partager

Jacques Glowinski

Pharmacien, neuropharmacologue, né le 30 août 1936

Présentation Biographie Entretiens et documents Publications et ouvrages

Les travaux de Jacques Glowinski ont contribué de manière très importante à l’avancée des connaissances dans le domaine des neurosciences. Il est l’un des pères de la neuropharmacologie en France, notamment, avec la co-découverte de la première classe des antidépresseurs, les inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO).

C’est à l’Institut Pasteur que Jacques Glowinski entame sa formation à la recherche dans le champ des neurosciences. Il effectue ensuite un stage dans un laboratoire de sciences cliniques des National Institutes of Health (NIH) où il travaille sur les neurotransmetteurs avec Julius Axelrod (prix Nobel de médecine en 1972). A son retour des Etats-Unis, il poursuit ses recherches en neuropharmacologie, avec Denise Albe-Fessard et Alfred Fessard au Collège de France.

Ses travaux les plus importants ont porté sur l’analyse des systèmes dopaminergiques et l’étude des circuits neuronaux soumis à leur contrôle. L’altération des systèmes de neurotransmission spécifiques et la dégénérescence de certains neurones sont en effet à l’origine de troubles observés dans la schizophrénie et la maladie de Parkinson.

Parmi les très nombreux travaux de Jacques Glowinski et de son équipe, on peut citer :

Les travaux de Jacques Glowinski et de ses collaborateurs ont ouvert des voies nouvelles pour empêcher la mort prématurée de certaines cellules du cerveau et, ainsi, mieux soigner des maladies neurodégénératives telles que la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer ou la sclérose en plaques. Les résultats de leurs recherches sur les mécanismes de transmission des neuromédiateurs ont également permis de corriger certaines anomalies et de mieux soigner plusieurs maladies mentales comme les psychoses ou les dépressions.

De très nombreux chercheurs français et étrangers ont été formés dans le laboratoire de Jacques Glowinski. Plusieurs sont devenus directeurs de laboratoires à l’Inserm, au CNRS, dans des laboratoires d’Amérique du Nord et du Sud, ou directeurs de départements dans l’industrie pharmaceutique.

Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes