toggle
ICON
Haut de page
Taille du texte
Ajouter au favoris
Imprimer
Envoyer à un ami
Partager

Hugues De Thé

Médecin, chercheur en cancérologie, né le 18 janvier 1959

Présentation Biographie Publications et ouvrages

A la fois médecin et chercheur, Hugues de Thé a introduit une nouvelle manière d’aborder la recherche sur les cancers et a ouvert de nouvelles voies thérapeutiques.

Il a entamé ses travaux de recherche sur les relations entre la transcription des gènes, l’architecture du noyau et le développement des cancers. Après la découverte d’un récepteur de l’acide rétinoïque (dérivé actif de la vitamine A, qui joue un rôle important de contrôle de la prolifération et de la différenciation cellulaires) dans le laboratoire de Pierre Tiollais à l’Institut Pasteur, il a apporté une contribution majeure à la caractérisation de PML/RARA (promyelocytic leukemia/retinoic acid receptor alpha), le gène à l'origine de la leucémie aiguë promyélocytaire.

Il va alors consacrer toutes ses recherches à la compréhension de l'action de la protéine synthétisée par ce gène, montrant que celui-ci exerce des effets dominant-négatifs, aussi bien sur la régulation de la transcription bloquant la différenciation que sur l’organisation des corps nucléaires, PML contribuant à la prolifération.

Il a ensuite montré que l'arsenic et l'acide rétinoïque, les deux médicaments actifs dans la leucémie aiguë promyélocytaire, induisent la dégradation de la protéine PML/RARA, l'arsenic ciblant directement sa partie PML et l'acide rétinoïque sa partie RARA. Utilisant des modèles animaux de cette leucémie, il a pu démontrer que l'induction de la dégradation de PML/RARA par l’acide rétinoïque ou l’arsenic est bien à l’origine de leurs bénéfices cliniques et que la combinaison de ces deux agents guérit définitivement la maladie par un mécanisme impliquant la reformation des corps PML et l’activation du suppresseur de tumeur P53.

Des essais cliniques réalisés à partir de ses travaux ont conduit à la guérison définitive de la quasi-totalité des patients, faisant de la leucémie aiguë promyélocytaire le premier exemple d’une leucémie guérie par des traitements ciblés.

Il a également apporté des éclairages originaux sur des problématiques fondamentales de biologie cellulaires, comme l’assemblage et le rôle des corps nucléaires PML, ou de biochimie, comme le couplage sumoylation/ubiquitination/dégradation des protéines

Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes