toggle
ICON
Haut de page
Taille du texte
Ajouter au favoris
Imprimer
Envoyer à un ami
Partager

Claude Hélène

Biophysicien et biologiste (1938-2003)

Présentation Biographie Documents Publications et ouvrages Pour en savoir plus

Claude Hélène a consacré la plupart de ses travaux à l’étude des mécanismes physico-chimiques fondamentaux qui règlent les interactions entre les acides nucléiques (ADN et ARN) et leurs partenaires protéiques, lors de nombreux phénomènes biologiques. L'originalité de son œuvre doit beaucoup à son triple abord - physique, chimique et biologique - pour lequel il conçoit de nouveaux outils, permettant non seulement une meilleure analyse de ces phénomènes, mais également un contrôle de leurs déroulements. Claude Hélène utilise et développe ainsi l'approche anti-sens et lance l’approche “anti-gène”.

Il élabore des molécules hybrides associant des oligonucléotides reconnaissant certaines séquences spécifiques d’acides nucléiques à des molécules chimiques. La limite de la stratégie anti-sens est liée au fait que l'oligonucléotide ne s'apparie qu'à un acide nucléique simple-brin ; celle-ci ne peut donc s'appliquer, en principe, qu'au niveau de la traduction du message. Claude Hélène réalise qu'il est également possible de procéder à une autre approche, ciblant l'étape de transcription (de l’ADN en ARN), qu'il baptise “anti-gène”. Il développe ainsi l'usage d'oligonucléotides capables de former une triple-hélice en s'enroulant dans le grand sillon de la double hélice, ainsi que de molécules hybrides dans lesquelles ces oligonucléotides sont couplés à des molécules chimiques reconnaissant spécifiquement la double hélice, formant ainsi une triple-hélice. Il utilise également des principes similaires pour tenter d’interférer avec la structure et la fonction des télomères (extrémités des chromosomes) impliqués dans la longévité cellulaire.


“L’œuvre scientifique de Claude Hélène, c’est l’histoire récente et passionnante de la biophysique des acides nucléiques. Il a contribué à élucider les mécanismes physico-chimiques fondamentaux qui règlent les interactions entre les acides nucléiques et leurs partenaires dans de nombreux phénomènes biologiques. Vouloir comprendre l’expression génétique le conduisait naturellement à concevoir des approches thérapeutiques nouvelles”
Extrait de l’hommage rendu à Claude Hélène par l’Académie des technologies, janvier 2004


En résumé, les sujets d’intérêt majeur de Claude Hélène ont été : la reconnaissance des acides nucléiques par les protéines de régulation des gènes et le contrôle de leur expression ; les interactions entre ADN et substances chimiques ; la conception rationnelle d’inhibiteurs de gènes spécifiques de séquences par des oligonucléotides liés à des agents intercalants (stratégies anti-sens et anti-gène) ; les complexes en triple-hélices et structures en quadruple hélices.

Nombre des découvertes de Claude Hélène ont ouvert de nouvelles perspectives thérapeutiques.

Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes