toggle
ICON
Haut de page
Taille du texte
Ajouter au favoris
Imprimer
Envoyer à un ami
Partager

Bernard Roques

Pharmacologue, né le 22 juillet 1935

Présentation Biographie Documents Publications

Bernard Roques est l'un des plus grands chercheurs dans le domaine de la pharmacologie. Avec son équipe, il a contribué à des avancées majeures en neurosciences et ouvert la voie à des innovations thérapeutiques importantes dans le domaine de la douleur, des maladies neurodégénératives et psychiatriques, des troubles digestifs et des infections par le VIH.
Spécialiste des peptides et de leurs enzymes de dégradation, la majeure partie de son travail a été consacrée aux mécanismes de régulation de la transmission peptidergique, tout particulièrement dans le système nerveux central avec les opioïdes endogènes, les enképhalines. Sur cette base, il a notamment étudié les mécanismes moléculaires des dépendances aux substances psycho-actives, par utilisation d’animaux avec invalidation de gènes pour différents récepteurs aux neuropeptides.

Considéré comme pionnier dans le domaine de l'analyse structurale et l'inhibition de métallopeptidases de zinc, il met au point, avec ses collaborateurs, de nombreux inhibiteurs de ces enzymes possédant, selon la fonction de ces dernières, des propriétés analgésiques ou anti-hypertensives. Il propose le concept d'inhibiteur mixte (une seule molécule inhibant deux peptidases distinctes), appliqué d’abord aux enzymes inactivant les enképhalines, puis étendu au domaine cardiovasculaire. C’est dans son laboratoire qu’est développé un antidiarrhéique, le Tiorphan®, sur le marché depuis 1986.

Poursuivant ses recherches, l’équipe de Bernard Roques (unité de recherche Inserm en pharmacochimie moléculaire et structurale) avec celle de Catherine Llorens-Cortes (unité de recherche Inserm 691 sur les neuropeptides centraux et la régulation hydrique et cardiovasculaire”) met au point un nouvel anti-hypertenseur, en développant des inhibiteurs puissants et sélectifs de l’aminopeptidase, une enzyme qui produit dans le cerveau l’angiotensine III, l’un l'un des peptides clés du système rénine-angiotensine.

En 2008, il développe, dans le cadre de la Société Pharmaleads, une start-up française dont il est le directeur scientifique, le premier inhibiteur mixte des deux peptidases inactivant les enképhalines, actif par voie orale et agissant sur le système opioïde physiologique, là où la douleur est engendrée. Ce composé, premier exemple d’une nouvelle classe de médicaments potentiels, donne des résultats très prometteurs sur les douleurs neuropathiques qui restent un problème majeur de santé publique.

Par ailleurs, Bernard Roques et ses collaborateurs établissent les mécanismes moléculaires de l’action de plusieurs protéines du virus VIH-1, par détermination de leur structure par résonance magnétique nucléaire, domaine dans lequel le chercheur effectue un travail de précurseur en biologie structurale.

Professeur à la faculté de pharmacie de Paris, Bernard Roques a formé plusieurs générations de pharmacologues responsables de nombreux laboratoires en France.

Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes