toggle
ICON
Haut de page
Taille du texte
Ajouter au favoris
Imprimer
Envoyer à un ami
Partager

Bernard Descomps

Médecin, biochimiste et biologiste, né le 24 août 1937

Présentation Biographie Publications et ouvrages

La carrière de Bernard Descomps a débuté au sein de l'unité de recherche Inserm 58 "Biochimie des stéroïdes", qu’il a contribué à créer et dirigée par André Crastes de Paulet auquel il succèdera.

Il s’est consacré d'abord au métabolisme des hormones stéroïdes, en utilisant des sites enzymatiques comme modèles d'étude des interactions stéroïde-protéine à une époque où les récepteurs hormonaux étaient et devaient rester encore pour une dizaine d'années inaccessibles à une recherche moléculaire directe. Ces travaux ont débouché sur une mise au point originale dechromatographie d'affinité (site hydrophobe, ainsi que sur des analyses topologiques de sites actifs et de sites allostériques par marquage d'affinité). Ces méthodes devaient, par la suite, être largement utilisées pour l'étude des récepteurs des hormones stéroïdes ou des transporteurs plasmatiques.

Ces recherches ont largement contribué au développement de la fécondation in vitro à Montpellier, en permettant un monitorage précis de l'ovulation favorisant ainsi les prélèvements et les re-implantations ; elles ont également constitué une avancée importante dans l'utilisation d'enzymes “reporter” (lignées transfectées stables exprimant la luciférase), avance qui a ouvert des collaborations, notamment avec l’unité de Pierre Chambon à Strasbourg.

Parallèlement, l'étude des anomalies de la différenciation sexuelle et l'approche moléculaire des anomalies du récepteur des androgènes et de ses conséquences fonctionnelles ont été développées en collaboration avec C. Migeon et FS French, Etats-Unis.

Ces dernières années, d'abord intéressé par la biosynthèse du cholestérol en tant que précurseur des hormones stéroïdes (études enzymatiques, cholestérogenèse et division cellulaire), Bernard Descomps et ses collaborateurs ont centré leurs recherches sur des aspects de biochimie nutritionnelle, dont certains sont liés à l’athérogenèse : • évaluation de l'action et du mécanisme d'action de nutriments, micronutriments lipidiques et antioxydants dans des processus de régulation cellulaire liés à I'athérogenèse ; effets sur les paramètres de I'athérogenèse et sur la cholestérogenèse.

Parallèlement ils ont évalué la biodisponibilité et la bioconversion chez l'homme des acides gras polyinsaturés.Ces travaux ont montré le caractère limite des capacités de bioconversion des acides gras polyinsaturés chez l'homme (études pionnières avec les isotopes stables, études enzymatiques) ; ils ont montré également l'influence de la structure glycéridique sur la biodisponibilité des acides gras polyinsaturés (interventions nutritionnelles).

Avec son équipe, Bernard Descomps, a participé à un programme de recherche européen sur l'étude des composés antioxydants non glycéridiques de l'olive. Certains acides gras et antioxydants alimentaires modulent les voies de transduction PKC dépendantes impliquées dans la production d'espèces oxygénées réactives et probablement dans l'athérogenèse : défense antioxydante "à médiation cellulaire". Ils ont aussi développé, dans ce cadre, un aspect plus fondamental, celui de l'étude de la régulation de l'expression des gènes des enzymes de défense contre le stress oxydant par certains antioxydants et par certaines espèces oxygénées réactives. Cette approche est complémentaire de l'étude du mécanisme protecteur de certains antioxydants à action cellulaire. Dans ce contexte, leurs derniers résultats ont contribué à expliquer l'action pleïotrope des statines et par quels mécanismes l'hypertension artérielle est un facteur de risque d'athérogenèse.

Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes