toggle
ICON
Haut de page
Taille du texte
Ajouter au favoris
Imprimer
Envoyer à un ami
Partager

Anne Tursz

Pédiatre et épidémiologiste, née le 22 février 1946

Présentation Biographie Entretiens et documents Publications et ouvrages

Au début des années 1970, après son doctorat en médecine, Anne Tursz effectue des recherches épidémiologiques en milieu hospitalier et travaille sur les placements sanitaires institutionnels de nourrissons et de jeunes enfants à partir de l'hôpital. Elle travaille ensuite sur l’hypo-fécondité au Gabon puis sur l’hospitalisation des enfants étrangers en France.

Au début des années 1980, au sein de l’unité Inserm 149, dirigée par Claude Rumeau-Rouquette, Anne Tursz est responsable d’une équipe de recherche dont la principale thématique concerne les accidents de l'enfant et de l'adolescent. Avec ses collaborateurs, elle étudie la faisabilité d'un système de surveillance et d’un registre, réalise une analyse critique des données de mortalité sur les morts violentes et travaille sur le domaine de la traumatologie sportive et des conséquences à long terme des accidents (handicaps d’origine accidentelle). Ce travail s’est poursuivi et développé jusqu’à la fin des années 1990, par des études sur l’analyse des données de mortalité et de morbidité chez l’enfant, l’adolescent et le jeune, les morts violentes, les comportements à risque des adolescents, ainsi que le bilan des actions de prévention des accidents d’enfants en France.

Au début des années 2000, Anne Tursz, qui a rejoint le CERMES à Villejuif, dirigé par Martine Bungener, se consacre à des recherches épidémiologiques sur la maltraitance des enfants en France (fréquence, facteurs de risque, conséquences). Outre la traumatologie (accidentelle et intentionnelle), elle va mener des recherches sur l’utilisation et la perception des systèmes de santé par les enfants et leur famille, en France et dans des pays en développement : recours aux soins hospitaliers en France, au Maghreb et en Afrique sub-saharienne (dans le cadre de la coordination d’un contrat européen) ; prise en charge des enfants handicapés en Égypte ; prise en charge de la douleur, relations avec les soignants et vie quotidienne de l’adolescent drépanocytaire et de sa famille en France.

Une étude qu’elle a mené récemment sur les morts inattendues de nourrissons âgés de moins de un an, sur une période de 5 ans, auprès des services hospitaliers accueillant des enfants décédés et auprès des tribunaux de trois régions (Bretagne, Île de France, Nord Pas de Calais) a montrél’importante sous-estimation du nombre des homicides de nourrissons en France.

Pédiatre de formation, Anne Tursz a consacré, pendant de nombreuses années, son activité clinique aux centres de protection maternelle et infantile, aux centres médico-sociaux, comme à la direction scientifique du Centre international de l’enfance (CIE).

Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes