toggle
ICON
Haut de page
Taille du texte
Ajouter au favoris
Imprimer
Envoyer à un ami
Partager

Alexandre Minkowski

Médecin, pédiatre et néonatalogiste (1915-2004)

Présentation Biographie Publications et ouvrages Entretiens et documents

Médecin pédiatre, Alexandre Minkowski est le fondateur de la néonatalogie en France et en Europe.


Homme d’exception, Alexandre Minkowski a su mettre avec une grande conviction son expertise de médecin et de chercheur au service de grandes causes au travers de nombreux engagements associatifs s’inscrivant dans une profonde humanité. Extrait de l’hommage rendu à Alexandre Minkowski par Christian Bréchot, directeur général de l’Inserm, en mai 2004


En 1946 et 1947, il découvre la néonatologie lors d'un séjour aux États-Unis, comme boursier de la Fondation Rockefeller. À son retour - et contre l'avis de ses maîtres parisiens -, il organise à la clinique obstétricale Baudelocque ce qui deviendra le premier centre de soins aux prématurés. Plus tard, le bâtiment de Port-Royal abritera une maternité et le premier service de néonatologie avec soins intensifs. A ce service clinique, est adjoint en 1955 le laboratoire de recherche “Biologie du développement fœtal et néonatal”, créé par l'Association Claude Bernard et l'INH, devenu l’unité 29 de l'Inserm en 1964. Il comprenait les départements suivants :

Trois personnalités scientifiques contribuent tout particulièrement à la renommée de son laboratoire : Suzanne Saint-Anne Dargassies, neurologiste et élève d’André Thomas ; Jeanne-Claudie Larroche, une infatigable pathologiste, élève de Paul Yakovlev à Harvard ; Colette Dreyfus-Brisac, qui décrit les caractéristiques de l’électroencéphalographie chez le nouveau-né et l’enfant prématuré, apportant ainsi une contribution importante aux travaux de Suzanne Saint-Anne Dargassies dans le champ clinique et à ceux de Jeanne-Claudie Larroche sur le plan pathologique.

Plus largement, les travaux d’Alexandre Minkowski concernent les domaines de la physiologie et de la physiopathologie respiratoire du nouveau-né, du prématuré et du fœtus, le développement du système nerveux central, ainsi que la réparation du cerveau chez l'enfant après des traumatismes de guerre (génocides en Bosnie, au Rwanda et au Cambodge).

Mais Alexandre Minkowski n’était pas seulement un néonatalogiste ; il était aussi engagé dans la politique et les causes humanitaires : ii allait partout où ses convictions et son courage le menaient (Cambodge, Biafra, Vietnam, Rwanda, Bosnie). Il est l'auteur de nombreux ouvrages grand public, dont le "Mandarin aux pieds nus". À ses talents et à son charisme, s'ajoutait une grande culture générale et musicale, il était lui-même flûtiste. Alexandre Minkowski, “Minko” pour tous ceux qui l'ont approché, aimait les gens, même si ses affrontements étaient célèbres.

Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes