toggle
ICON
Haut de page
Taille du texte
Ajouter au favoris
Imprimer
Envoyer à un ami
Partager

Génétique

L'ADN est une longue suite de 3 milliards de «lettres», qui sont quatre petites molécules : l'adénine (A), la thymine (T), la guanine (G) et la cytosine (C). Nos gènes sont l'équivalent de mots, écrits, dans toutes les espèces vivantes, à partir de ces quatre lettres. Sur cette image, l'ADN, isolé des cellules, est lu par une machine (séquenceur). Chaque lettre est visualisée par une couleur différente. La séquence se lit verticalement de haut en bas. La lecture est en fait automatique mais la visualisation permet de contrôler la qualité de l'expérience. En 2001, le génome humain a été séquencé.

ADN lu par séquenceur

La génétique est la discipline qui étudie les gènes (unités moléculaires définies localisées sur les chromosomes et grâce auxquelles se transmettent les caractères héréditaires) et les maladies causées par leurs altérations, leur absence ou les mutations qu’ils peuvent subir.

Le génome d’un organisme vivant (qu'il soit animal, végétal, bactérien ou autre) est l’ensemble des gènes présents dans chacune de ses cellules.
Le génie génétique (ou ingénierie génétique) est l’ensemble des techniques permettant d’intervenir sur le génome d’un organisme. Il a trouvé de nombreuses applications dans le domaine médical par interventions directes sur le génome humain :

L’épigénétique désigne l’étude des influences de l’environnement cellulaire ou physiologique sur l’expression de nos gènes.

Archives
  • Dossiers de Jean-Claude KAPLAN, chercheur à l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (Unité 129 Physiologie et Pathologie génétiques et moléculaires)
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes