toggle
ICON
Haut de page
Taille du texte
Ajouter au favoris
Imprimer
Envoyer à un ami
Partager

Philippe Menasché

Chirurgien cardiaque, né le 1er aout 1950

Présentation Biographie Entretiens et documents Publications et ouvrages

Inauguration du centre de recherche de l'hôpital européen Georges Pompidou le 8 septembre 2009. M. le professeur Philippe Menasché, directeur du laboratoire de Recherches Biochirurgicales-Fondation Carpentier, M. Jean-Paul Huchon, président du conseil régional d'Ile-de-France et Mme Valérie Pécresse, Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Copyright : Inserm, E. Begouen

Inauguration du centre de recherche de l'hôpital européen Georges Pompidou le 8 septembre 2009. M. le professeur Philippe Menasché, directeur du laboratoire de Recherches Biochirurgicales-Fondation Carpentier, M. Jean-Paul Huchon, président du conseil régional d'Ile-de-France et Mme Valérie Pécresse, Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Philippe Menasché est un chirurgien cardiaque, pionnier de la thérapie cellulaire pour soigner l'insuffisance cardiaque.

Compte-tenu des capacités limitées de régénération du cœur et du manque de donneurs pour la transplantation cardiaque, l'utilisation des cellules souches se présente comme une perspective thérapeutique prometteuse pour restaurer un myocarde défaillant. Philippe Menasché a conçu et réalisé chez l'homme, en 2000, les premières greffes de cellules souches musculaires, les myoblastes, qui, prélevées sur un malade atteint d'infarctus, ont été injectées dans son propre cœur, afin d'en améliorer la contractilité. Cette intervention a été une première mondiale et a dynamisé cette thématique. En collaboration avec Michel Pucéat, de nouvelles approches potentiellement plus efficaces sont en cours d’étude pour chercher à réparer complètement un cœur malade à partir de cellules souches embryonnaires, pré-différenciées en cellules cardiaques. Les expérimentations ont notamment été réalisées chez le singe.

Une première mondiale a été obtenue en 2014, en collaboration avec l’équipe du professeur Jérôme Larghero (hôpital Saint-Louis, Paris), spécialisée dans les biothérapies. Il s’agit de l’implantation de cellules cardiaques dérivées de cellules souches embryonnaires humaines, qui a permis de traiter une patiente atteinte d’insuffisance cardiaque sévère. Ces cellules souches sont issues de cellules souches embryonnaires pluripotentes, qui ont été orientées pour se spécialiser en cellules à destin cardiaque. De plus, au lieu de réaliser des injections multiples, les cellules ont été implantées sous forme de patch au sein d’un gel de fibrine. Cette première réussite est particulièrement encourageante.

Ses travaux actuels visent à améliorer la technique pour améliorer les résultats ; ils portent sur les moyens pour optimiser la différenciation cardiaque des cellules embryonnaires et augmenter la survie des cellules greffées, ainsi que sur la méthodologie de transfert, en remplaçant les injections par l'application d'un biomatériau cellularisé sur la zone cible de l'épicarde. L'équipe de Philippe Menasché étend notamment ses travaux à la thérapie cellulaire de malformations cardiaques congénitales de l'enfant. Elle a déjà montré que la greffe de cellules issues du cordon ombilical sur un biomatériau spécifique utilisé pour la réparation de la voie d’éjection du ventricule droit donne des résultats très encourageants.

Philippe Menasché réalise ses travaux, par la création d’un groupe largement pluridisciplinaire où l'on retrouve cliniciens, biologistes, anatomo-pathologistes immunologistes, et spécialistes de la réglementation, et en ayant établi un transfert permanent entre recherche fondamentale et application clinique.

Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes