toggle
ICON
Haut de page
Taille du texte
Ajouter au favoris
Imprimer
Envoyer à un ami
Partager


De l'INH à l'Inserm

De la santé publique à la recherche médicale

L’Inserm, de 1964 à nos jours L'institut national d'hygiène Organisation de l’Inserm Les prix Inserm Les directeurs d’unité de recherche 50 ans de l'Inserm

Le Prix Opecst-Inserm est décerné à Martine Bungener, pour son travail au service du dialogue entre les malades, leurs proches et les chercheurs.

Les patients et leurs proches accumulent une foule de savoirs qui peuvent être utiles aux chercheurs, no­tamment en leur ouvrant de nouvelles pistes. Vice-versa, les malades ont aussi besoin de connaître et de comprendre les résultats de la recherche. Martine Bungener, chercheuse au Cermes3, s’est faite l’artisan de ce dialogue. Depuis plusieurs années, elle préside le Groupe de réflexion avec les associa­tions de malades (Gram) de l’Inserm. Ce groupe rassemble des associations de malades, des chercheurs et des administratifs de l’Institut. "C’est une instance de dialogue, un organe de ren­contre ouvert et non hiérarchique, pérenne. Il permet une valorisation sociale de la recherche", précise la chercheuse, à la fois économiste et sociologue de la santé.

*Centre de re­cherche médecine, sciences, santé, santé mentale, société de Villejuif

Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes