toggle
ICON
Haut de page
Taille du texte
Ajouter au favoris
Imprimer
Envoyer à un ami
Partager


De l'INH à l'Inserm

De la santé publique à la recherche médicale

L’Inserm, de 1964 à nos jours L'institut national d'hygiène Organisation de l’Inserm Les prix Inserm Les directeurs d’unité de recherche 50 ans de l'Inserm

L'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) a fêté son 50ème anniversaire en juillet 2014. A la lumière de sa riche "pré-histoire" et de son histoire, il est essentiel de dégager ce qui confère à l’Inserm son caractère "unique" et sa spécificité dans le champ de la recherche biologique, médicale et en santé en France et de la place qu’il occupe dans la recherche internationale.

Précédé par l’Institut national d’hygiène (INH) et issu de sa transformation,  l’Inserm est créé par le décret du 18 juillet 1964.

Ses missions

L’Inserm est placé sous la tutelle du ministère de la Santé publique et de la Population, dont le ministre est Raymond Marcellin. Géré par un conseil d'administration, il est administré par un directeur général assisté d’un secrétaire général. Eugène Aujaleu quitte la direction générale de la Santé et est nommé directeur général en février 1964.Jean-Pierre Bader assure la fonction de directeur scientifique.

Pour mettre en œuvre sa politique scientifique, c’est-à-dire pour la création et l’évaluation des laboratoires, le recrutement et la gestion des carrières des chercheurs et pour préparer la conjoncture scientifique, la direction de l’Inserm s’appuie sur un conseil scientifique.

Une innovation importante est la mise en place de commissions scientifiques spécialisées (CSS), dont les intitulés soulignent l’intérêt porté par l’Inserm aux nouvelles disciplines biologiques.

Pour en savoir plus

"La métamorphose de la médecine", ouvrage de Jean-François Picard et Suzy Mouchet. Les PUF, Paris, 2009.

Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes